Derniers articles

BESTH ACADEMIE, centre de formation ecole esthétique ALBI - Ecole d'esthétique - Formation extensions de cils - volume russe - prothésiste ongulaire - nail art - CAP Esthétique - BP Esthétique | Centre de formation CAP Esthétique à ALBI
18963
post-template-default,single,single-post,postid-18963,single-format-standard,wp-custom-logo,theme-nouveau,everest-forms-no-js,nouveau-core-1.0.3,woocommerce-demo-store,woocommerce-no-js,unselectable,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Centre de formation CAP Esthétique à ALBI

Centre de formation CAP Esthétique à ALBI

CAP Esthétique

Pourquoi se former à ce métier ?

Comment et pourquoi devenir esthéticien(ne) avec un CAP Esthétique ?

Vous avez certainement lu plusieurs articles sur ce sujet, mais ce sont pour la plupart des fiches métiers standards qui résume le métier sous quelques paragraphes sans vraiment de détails ou sans pour autant l’approfondir. Nous allons vous décrire ce qu’est le métier d’esthéticienne en réalité avec ses bons et ses mauvais côtés (mieux vaut tout connaître de ce métier si intéressant), toujours dans le désir de bien orienter les futures candidates, en incluant des témoignages, chaque expérience est différente!

Pourquoi se tourner vers le métier d’esthéticienne?

  • Parce que vous aimez le contact client, prendre soin, embellir, conseiller, la diversité, redonner confiance par vos soins…
  • Parce que vous êtes autonome, empathique (mais pas trop), humain(e), doux(ce), de bonne humeur en général (on a tout de même droit aux coups de mou), diplomate, passionné(e)…
  • Parce qu’évidemment le domaine de l’esthétique vous attire, même si les épilations cela ne vous branche pas encore, vous êtes prêtes à vous y essayer, et si ça se trouve, comme pour la majorité des esthéticiennes, vous ne verrez plus cette prestation comme une corvée mais comme un moment privilégié passé avec vos client(e)s.
  • Obtenir votre CAP pourrait peut être seulement une porte pour devenir maquilleuse professionnelle, ou spécialiste en sourcils par exemples, et puis vous vous rendrez-compte qu’intégrer d’autres soins à votre futur panel de prestations serait une très bonne idée!

 

Quels sont les rôles d’un(e) esthéticien(ne)?

  • Analyser et améliorer l’état de peau en y pratiquant un soin avec des produits et appareils adaptés;
  • Conseiller (donc : vendre) les produits et les soins les mieux adaptés répondant aux problématiques d’après les souhaits de votre client(e) et votre analyse;
  • Pratiquer les épilations sur toutes les zones du corps (libre à vous de pratiquer ou non sur le genre masculin, en sachant que c’est de plus en plus demandé), savoir quelle cire, quelle technique utiliser selon la zone, selon la sensibilité de chaque personne;
  • Pratiquer des soins des ongles, des mains et des pieds (dont le retrait des callosités, mais en se limitant à l’embellissement, le reste est réservé aux podologues);
  • Maquiller le visage en prenant en compte la forme du visage et des yeux, le type de carnation, la couleur des yeux…
  • Maquiller les ongles ;
  • Et ce qui me paraît le plus important: pratiquer toute une multitude de prestations , apprises au CAP et à toutes les autres formations qui existent, avec maîtrise en connaissance des avantages et des risques, afin de garder une image valorisante de notre métier.

 

Que faire après votre diplôme obtenu?

  • Généralement, on trouve un poste d’esthéticienne dans une petite ou grande entreprise. On peut aussi être conseillère-beauté dans une célèbre chaîne en produit cosmétique. Ou bien encore démonstratrice pour une certaine marque…
  • Suivre diverses formations afin d’élargir son panel de compétence.
  • Ouvrir son propre institut ou être esthéticienne à

Il est préférable d’acquérir de l’expérience dans une entreprise avant de songer à être son compte. Car lorsque l’on sort de l’école (sauf si vous avez été en apprentissage), on est encore très inexpérimenté(e), pratiquer une épilation des jambes entières en 2h, c’est bien trop long, la cliente risque certainement pas de revenir en espérant qu’elle ne vous fasse pas de mauvaises pubs. Le temps c’est de l’argent dans notre métier. Prendre son temps lorsque l’on est expérimenté(e) signifie que l’on pratique pendant une durée acceptable afin d’effectuer une prestation de qualité. Vous verrez qu’au début vous aurez du mal à respecter les délais, et avoir un résultat époustouflant, car tout s’acquiert avec de l’expérience. Néanmoins, si vous êtes courageux(se) prêt(e) à relever ce challenge en mettant tout en oeuvre pour être efficace, lancez-vous!

Quelles pistes pour se former ?

Vous pouvez dans tous les cas, ou presque, choisir un établissement public ou privé, en formation continue ou en alternance.

  • La formation dans un établissement public requiert un bon dossier scolaire et privilégie un parcours classique à partir de la 3ème.
  • La formation dans un établissement privé requiert également un bon dossier et l’accès est payant.
  • La formation à distance n’est valable que pour le CAP ou dans le cas vous avez déjà été inscrit(e) dans une école traditionnelle mais n’ayant pas obtenu vos examens. Se former à distance est un choix mûrit, conscient(e) que cela demande une certaine organisation puisqu’ il faudra être assidu(e) et resté(e) motivé(e) jusqu’à l’obtention du diplôme.
  • La formation en alternance demande aussi une certaine organisation. Vous serez moins présent(e) à l’école que vos camarades en formation continue. La recherche d’un maître d’apprentissage peut s’avérer plus difficile selon votre âge et une offre bien moindre à la demande. Accessible surtout lorsque l’on a moins de 18 ans à cause du taux horaire qui est bien plus réduit lorsque l’on est très jeune, en effet plus on acquiert de l’âge, plus l’employeur doit verser un salaire proche du SMIC, ce qui n’est pas rentable pour lui du fait que vous êtes régulièrement absent(e), néanmoins il existe toujours des exceptions! De plus, l’accès est gratuit pour vous, seule l’entreprise paie votre formation, motivée par des aides de l’État et un salaire réduit pour vous, et cela vous apporte une réelle expérience non- négligeable à mettre sur votre CV!
  • La recherche de stages est aussi compliquée, car même si vous ne percevez aucune rémunération, le sérieux des stagiaires se fait de plus en plus rare, des expériences précédentes pourraient empêcher les employeurs à vous prendre, il va falloir vous montrer convaincant(e), et suivre une conduite aussi parfaite que possible (ce qui est également valable pour les apprenti(e)s), d’autant plus que le statut de candidat libre peut rebuter plus d’un(e)

En conclusion

Vous l’avez compris, le domaine de l’esthétique est si vaste qu’il est pratiquement impossible de ne pas trouver son bonheur. On peut l’intégrer très jeune mais aussi moins jeune après une reconversion, le plus important est de pouvoir s’y épanouir. Il y a aussi de nombreuses personnes qui s’y sont échappées, soit parce que le domaine n’est finalement pas pour elles, soit parce qu’elles ont vécu de malheureuses expériences. Comme dans tout métier, l’esthétique a ses hauts et ses bas.

error: Les données de ce site sont protégés